J’ai découvert au Mans un beau salon de thé à la décoration épurée et à l’ambiance japonisante appelé Takayanagi.

Les desserts élégamment décorés sont disposés à la manière d’une pâtisserie de luxe et leurs saveurs sont…enivrantes ! C’est une adresse que l’on partage volontiers entre amis et amateurs de desserts qui sortent des sentiers battus, loin des traditionnelles crèmes au beurre et autres pralinés bien franchouillards mais qui font certes la réputation gastronomique de notre cher pays.

Takayanagi, des saveurs étonnantes

La mode est aujourd’hui à l’originalité et à la world food. Nous sommes en quête de nouvelles saveurs qui réveillent nos papilles, de l’accord impensable et pourtant délicieux qui ne quittera notre esprit que lorsque l’on y aura goûté à nouveau.

La tendance est d’incorporer des saveurs qui étaient autrefois “interdites” en pâtisserie. On mélange désormais le sucré et le salé dans les desserts, on fusionne des légumes et du chocolat, des épices et des fruits…

J’ai retrouvé cette audace dans les créations de Takayanagi : mousse de sésame noir, gelée de yuzu, crème de sudachi, thé Hoji, crème au thé matcha et pâte de haricot rouge côtoient les biscuits génoises, les mousses au fromage blanc, les chocolats pralinés et la crème Chantilly si chère à la culture culinaire française.

mousse au sésame noir

© Takayanagi

Masatoshi Takayanagi, chef pâtissier hors pair

Le chef pâtissier de ce temple de la gastronomie s’appelle Masatoshi Takayanagi. Japonais d’origine, il a remporté pas mal de titres dans son pays.

Après avoir travaillé pendant cinq ans en France, il décide de s’associer avec Chisa Ogawa et d’ouvrir son salon de thé au Mans pour faire découvrir les pâtisseries françaises revisitées à la japonaise.

Taka de son surnom, travaille uniquement avec des produits locaux et de saison.

La carte gourmande chez Takayanagi

Pour 6 euros, il est possible de profiter de la formule sur place composée d’une pâtisserie et d’une boisson (café, thé, eau ou boisson gazeuse). Les pâtisseries seules sont à 4,50 euros, plus que raisonnable lorsque l’on voit la qualité des produits.

Takayanagi

© Takayanagi

Pour ma part, je me suis laissée tenter par le Poiramel, une mousse caramel au thé Hoji sur un lit de poires fondantes caramélisées, du chocolat blanc, une feuillantine et un biscuit joconde. Un bon dessert mais pas assez sucré à mon goût.

Poiramel

© Takayanagi

J’ai aussi craqué pour le Noisetier, petit nouveau de la collection de Noël qui est un biscuit amande-noisette, une mousse au beurre de noisette, le tout surmonté d’une chantilly caramel onctueuse et d’une très fine purée de yuzu. Addictif !

pâtisserie Takayanagi

© A.C.

Vous pouvez aussi déguster le Paris-Tokyo, une revisite de notre Paris-Brest traditionnel, la mousse au sésame noir ou encore la mousse au thé Matcha.

Takayanagi

© Takayanagi

Il est possible également d’y déjeuner un plat du jour d’inspiration japonaise. Il est réalisé sur place à partir de produits frais. Laissez-vous tenter par des gyozas, des gratins japonais, du poulet mariné et frit, de la daurade au gingembre…ou ce que Chisa voudra bien vous proposer en fonction des arrivages.

Des cours de cuisine japonaise

Pour les amoureux de la cuisine, qui aiment aussi bien déguster que cuisiner, Takayanagi vous propose ses cours collectifs de cuisine avec Chisa et de pâtisserie avec Taka.

Vous pouvez apprendre en deux heures toutes les astuces pour réaliser une magnifique tarte ou apprendre à réaliser des gyozas, des racines de lotus farcis ou encore des repas à base de tofu… Un conseil, réservez très tôt, car ces cours sont très prisés des Manceaux !

Si vous êtes à la recherche d’autres adresses gourmandes et sucrées au Mans, je vous recommande cet article où je vous donne mes coups de cœur gourmands du centre-ville.

Pâtisserie Takayanagi
12 rue du Tertre, Le Mans
Ouvert du mardi au samedi