Environ 10 millions de personnes visitent la Bretagne chaque année pour ses paysages sauvages. La Bretagne est aussi un territoire gastronomique par excellence. De l’entrée au dessert le patrimoine local se dévoile gourmand et généreux. Entre soleil, pluie et lichouserie, découvrez les 16 spécialités bretonnes à ne pas manquer durant votre séjour.

Pour ouvrir l’appétit

Ouvrez votre appétit avec des saveurs entre terre et mer.

Plateau de fruits de mer

Durant vos vacances en Bretagne, dégustez un plateau de fruits de mer fraîchement pêché face à l’océan Atlantique. Huîtres, bulots, crevettes, langoustines et palourdes se mélangent harmonieusement sur un lit d’algues bretonnes. Accompagnez vos coquillages et crustacés d’un verre de vin blanc de Loire, de pain de seigle et de mayonnaise maison. Un véritable délice ! Des saveurs iodées de la mer à l’assiette pour une explosion en bouche.

L’andouille de Guémené

Véritable terre agricole, la Bretagne s’illustre aussi par sa charcuterie d’exception. Originaire du Morbihan, l’andouille de Guémené trouve sa place en toute saison sur les tables apéritives de la région. Depuis Guémené-sur-Scorff, elle se fabrique avec des chaudins de porc (le gros intestin) enfilés les uns sur les autres. Passé cette première image peu ragoûtante, le goût en bouche est fin et exquis. Elle se cuisine très bien dans une galette de sarrasin ou en gratin.

La Saint-Jacques de Saint-Brieuc

La cuisine bretonne s’illustre entre terre et mer sur tout le territoire de l’Ouest. Rendez-vous maintenant dans la baie de Saint-Brieuc à la découverte d’un ingrédient sacré : la Saint-Jacques. Véritable perle marine lovée dans sa coquille, son goût savoureux ne laisse personne indifférent. Elle trône fièrement sur les tables locales d’octobre à mai en carpaccio, cassolettes ou snackées à la plancha. Cuites ou crues régalez vos papilles avec ce bijou iodé riche en Oméga 3.

En accompagnement

Accompagnez votre repas d’un breuvage local dont seuls les Bretons ont le secret.

Cidre

On commence bien sûr par la fameuse bolée de cidre proposée dans toutes les crêperies bretonnes. Le cidre est tout simplement un alcool fabriqué avec la fermentation des pommes à cidre. On vous conseille de déguster celui de Cornouailles AOP ou le cidre Royale Guillevic estampillé Label Rouge. Un véritable voyage culinaire vous attend, accompagné d’une galette de blé noir bien entendu !

Chouchen

S’il y a bien une boisson historique en Bretagne, c’est le Chouchen. Cette boisson liquoreuse à base de miel se rapproche de l’hydromel. En digestif ou accompagné d’une volaille, ce vin se déguste tout au long de l’année sur les tables bretonnes. L’hiver, il est même chauffé sur les marchés pour en faire du vin chaud.

La Lambig

La Lambig est une eau de cidre fabriquée par distillation d’un alambic complètement fermenté. Ce dernier est mélangé à l’eau pour obtenir 40 % d’alcool au total. Pour mériter l’appellation AOC, il vieillit en fût de chêne pendant 2 ans. Ce spiritueux s’utilise en cuisine pour flamber viandes et fruits de mer.

On trouve aussi d’autres boissons en Bretagne comme le whisky breton ou le pommeau de Bretagne AOC. Yec’hed mat ! (Bonne santé en breton)

À table

Après cette délicieuse entrée en matière, passons aux choses sérieuses.

Galettes de blé noir

Originaire du Moyen-Âge c’est LA spécialité bretonne à déguster pendant votre séjour. Attablez-vous au sein d’une crêperie pour apprécier ce plat phare de la cuisine bretonne. Sa version la plus classique demeure la complète : jambon, œufs et fromage râpé. Ce qui est bien avec cette spécialité c’est qu’elle se décline à l’infini selon vos envies. La garniture n’a aucune limite si ce n’est votre imagination.

Goûtez également une de ses variantes : la galette saucisse. Elle se compose d’une grosse saucisse tout simplement enroulée dans une galette de sarrasin avec de la moutarde. On la trouve surtout pendant les événements sportifs comme au stade rennais ou dans des festivités locales.

Le Kig-ha-Farz

Originaire du Pays de Léon, le Kig-ha-Farz est longtemps considéré comme un plat de pauvre. Ce pot-au-feu breton est composé de viandes de bœuf, de lard et de légumes (navets, carottes et poireau). On l’accompagne ensuite d’une sauce à base d’oignons ou d’échalotes et de beurre appelée Lipig. Un mets d’hiver consistant qui rassasie toute la famille.

 La Cotriade

La Cotriade est une spécialité du Finistère à base de produits de la mer. Dans cette bouillabaisse bretonne se mélangent de nombreux poissons comme le merlu, le congre avec des légumes et des épices. Un plat méconnu qui vaut le détour pour les amateurs de plats marins.

Une touche sucrée

En Bretagne, on se régale de saveurs uniques de l’entrée au dessert. Vous prendrez bien une petite touche gourmande dans votre journée ?

Le Kouign-Amann

La réputation du Kouign-Amann n’est plus à faire en France. Ce dessert breton originaire de Douarnenez s’élabore à base d’une pâte à pain fermentée recouverte de beurre demi-sel et de sucre. Elle est ensuite pliée successivement à la manière d’une pâte feuilletée. On oublie vite l’indice calorique devant son fondant et son croquant en bouche. Un concours existe même entre les boulangers bretons pour désigner la meilleure pâtisserie de l’Ouest.

Les Crêpes de froment

Après la galette de blé noir, on présente la crêpe de froment. Elle est si célèbre qu’une fête est même dispensée en son honneur en février. La fameuse crêpe beurre-sucre bretonne ravit toujours les petits et les grands. Ces variantes au caramel au beurre salé ou au chocolat sont tout aussi savoureuses.

Mais alors on dit crêpe ou galette ? Un vrai débat s’installe entre les régions par rapport à la dénomination de ces spécialités bretonnes. En Haute-Bretagne, la galette est salée et la crêpe est sucrée. En Basse-Bretagne c’est plus simple la crêpe est salée ou sucrée, un même nom pour des saveurs différentes.

Le Gâteau breton

Cette pâtisserie originaire de Lorient dans le Morbihan accompagne parfaitement le café ou le petit-déjeuner. Ce généreux sablé au beurre salé ravit toutes les papilles. Plusieurs versions gourmandes existent de cette spécialité sucrée avec des pruneaux, du rhum ou de la fleur d’oranger. Faites-vous plaisir !

Le Far breton

Le far breton se cuisine tout simplement avec du beurre, des œufs, du sucre, du lait et de la farine. En un rien de temps, ce gâteau phare accompagne votre pause gourmande. Au fil des années, on trouve des variantes aux pruneaux dans les boulangeries.

Les Palets bretons

Avec leur forme ronde, les palets bretons tirent leur célèbre nom du jeu de palets. Plus épais que la galette bretonne, ce biscuit est fabriqué à base de beurre salé et de sucre vanillé. Un allié de choix pour accompagner votre thé ou votre café.

Caramel au beurre salé

Impossible d’oublier le caramel au beurre salé dans ce top des spécialités bretonnes. Un ingrédient gourmand pour réaliser vos ganaches et vos desserts. Le mieux ? À déguster dans une crêpe de froment chaude, un vrai délice.

La fraise de Plougastel

La gastronomie bretonne se compose aussi de fruits emblématiques comme la fraise de Plougastel. On ne plaisante pas ici avec ce fruit à la robe rouge fondante en bouche. Outre la très célèbre gariguette, on récolte également la Ciflorette, la Charlotte et la Mara des bois. Synonyme du printemps et de la floraison, cette gourmandise se déguste seule ou en pâtisserie.

Vous l’aurez compris, on vient en Bretagne pour son littoral escarpé, mais aussi pour sa gastronomie de choix. Des saveurs uniques maîtrisées par un savoir-faire ancestral d’hommes et de femmes passionnés. Pour un autre dessert gourmand, craquez pour la brioche vendéenne.

Article invité rédigé par Angélique Brenot, rédactrice web pour La Boussole Digitale.