En cette période de confinement, les Français semblent renouer avec leur cuisine et multiplient les essais de fabrication de gâteaux, de pains, de yaourts et de plats uniques. Les paquets de farine et les boîtes d’œufs se raréfient dans les rayons des supermarchés et certains pâtissiers voient les ventes de leurs entremets et tartes baisser drastiquement.

Simple passe-temps ou réelle volonté de mieux manger ? Les raisons peuvent être nombreuses. Les Français aiment cuisiner, mais n’ont souvent pas le temps de s’adonner à cette passion. Dans un monde où le rythme de vie va de plus en plus vite, cette pause « imposée » permet aujourd’hui de prendre le temps de créer, de tester, de goûter et de se faire plaisir.

N’oublions pas que le repas fait partie de l’identité des Français. Il est inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Il était donc évident de se remettre aux fourneaux en ces temps de confinement. Comme un retour aux sources, comme une ode à cette identité collective qui renforce les liens.

cuisine familiale

La cuisine comme thérapie

Cuisiner semble être un art bien plus accessible que le dessin ou la musique. Pas besoin de savoir cuisiner comme Joël Robuchon ou Cyril Lignac pour être satisfait de ses créations ! De nombreuses recettes sont à la portée de tous et suffisent à développer ce sentiment de satisfaction une fois la réalisation terminée. Mousse au chocolat, crêpe, gratin dauphinois, tarte aux pommes, se placent en hit-parade des desserts et plats faciles à réaliser.

cuisine crêpes

Cette activité peut se faire à plusieurs, en couple, avec ses enfants ou ses parents, et renforce la cohésion et la confiance en soi.  

Pour la grande majorité des Français, la cuisine est une histoire de famille. Les grands-parents et les parents offrent leurs recettes et leurs astuces. En ces temps de confinement, beaucoup cuisinent avec leurs enfants dans l’espoir de transmettre leur savoir-faire et de développer leur créativité.

Les chefs dévoilent leurs recettes secrètes

Ces dernières années, la télévision a fortement contribué à redonner ses lettres de noblesse au métier de chef cuisinier et pâtissier. Aujourd’hui, le secteur de la cuisine séduit de nombreux jeunes qui rêvent de devenir le nouveau Cyril Lignac ou Philippe Etchebest. Les ventes de livres de cuisine explosent et les émissions culinaires bénéficient toujours de très bonnes audiences.

Malheureusement, en ces temps de confinement, le métier souffre. Les restaurants sont fermés et les cuisiniers se retrouvent au chômage. Si certains se débrouillent pour vendre leurs plats à emporter, d’autres restent chez eux en se demandant à quoi ressemblera l’avenir.

Ne pouvant plus cuisiner dans leur restaurant, les chefs travaillent leur communication. Grâce aux réseaux sociaux, ils soignent leur image et beaucoup offrent des cours de cuisine ou des recettes à leurs « fans ».

Philippe Conticini, Cyril Lignac…

Le pâtissier Philippe Conticini réalise sur son compte Instagram des lives gourmands en duo avec d’autres chefs sur des thèmes et recettes variés tels que les pâtes ou la tarte à la framboise.

Le restaurant italien Big Mamma offre ses recettes emblématiques sur son compte Instagram Bigmammagroup. Mousse au chocolat, Focaccia, banana cocktail, gnocchi, ravioli, etc. Les recettes sont à retrouver directement sur leurs publications et sur InstaTV.

Cyril Lignac se sert lui aussi d’Instagram pour promouvoir sa nouvelle émission en live « Tous en cuisine avec Cyril Lignac » diffusée chaque soir en semaine sur la chaîne M6. Le chef réalise une recette en direct de chez lui et invite les téléspectateurs à cuisiner en même temps. À la façon d’un cours de cuisine, il dépose au préalable la liste des ingrédients sur ses réseaux sociaux afin de laisser le temps à celles et ceux qui souhaitent participer de faire leurs courses.

emission de Cyril Lignac

Depuis le début de la crise du Coronavirus, de nombreux chefs se sont montrés solidaires avec le personnel soignant des hôpitaux en leur offrant des pâtisseries et des plats préparés.

Une façon pour eux d’être toujours présents dans le cœur des Français et de préparer en douceur le retour au restaurant.

En cuisine, les Français à la recherche du goût perdu

Le goût, le vrai, celui de la tomate fraîchement cueillie, de la pâte à pizza réalisée maison, du pain encore chaud qui sort du four, du moelleux au chocolat qui a le goût du bon chocolat… Ce goût-là, souvent absent dans les produits industriels, semble revenir pour le plus grand bonheur des gourmands.

La cuisine industrielle par manque de temps

Par manque de temps, le cordon bleu sous plastique, le mijoté de bœuf sous cellophane, le pain de mie garanti en sucre et la glace à la vanille sans vanille ont malmené les papilles. Jean-Pierre Coffe le disait pourtant « Arrêtons de manger de la merde ! ». Mais est-ce vraiment par manque de temps que la plupart des Français ont succombé à ces « aliments » infâmes ?

Non, il faut bien se le dire. Si le manque de temps y est pour beaucoup, ce n’est pas la seule raison. Il est important de prendre en compte le manque d’idées. Car oui, cela ne prend pas plus de temps de se faire une omelette et de décongeler des haricots verts que de réchauffer un plat préparé.

Seulement, il faut les avoir ces idées. Et le soir, lorsqu’on rentre du travail, elles manquent clairement.

cuisine soupe de tomates

Mais aujourd’hui, avec ce temps retrouvé, les idées fusent ! Pour s’inspirer, on parcourt les blogs de cuisine, les livres et les magazines, les réseaux sociaux et on demande autour de soi les meilleures recettes des amis et de la famille.

En cuisinant, on se reconnecte au monde, mais on prend aussi soin de soi. On contrôle ce que l’on met dans son assiette, et à partir de produits bruts, on élimine le trop de sucre, de sel et de gras, mais aussi les additifs si néfastes pour la santé.


Le confinement permet un formidable retour aux sources. La créativité se met au service de notre bien-être et cuisiner permet de préserver notre santé. On retrouve le goût des fruits et légumes de saison mais aussi des bons gâteaux et petits plats mijotés maison. On transmet les recettes à nos enfants et on en profite pour les éduquer au goût des bons produits.


Adepte du bien-manger, n’hésitez pas à me demander des idées de repas rapides et économiques si vous en manquez.

Et vous, cuisinez-vous plus depuis le confinement ?


Profitez du confinement et inscrivez-vous à la Lettre Gourmande du blog ! En cadeau, vos fiches “Le Saviez-vous” pour apprendre des infos insolites sur la cuisine du monde !


.